La phosphatidylcholine pour soigner le foie

Peu importe l'origine de la pathologie, la phosphatidylcholine est une réponse adaptée. L’action régulatrice de la phosphatidylcholine et son absence d’effets secondaires fait d’elle le premier choix dans le traitement des problèmes du foie.

La phosphatidylcholine est un constituant essentiel des membranes des cellules du foie. Elle les renforce pour mieux faire face aux agressions, elle renforce leur rôle de filtre, elle permet de réduire l'inflammation et capter les radicaux libres.

Grâce à ses multiples actions les cellules du foie meurent moins, et cela se voit dans une prise de sang à la baisse des enzymes AST, ALT et gamma GT, et ce quelle que soit l'origine !

L’action de la phosphatidylcholine est cliniquement démontrée et s’appuie sur une large expérience internationale qui fait l’objet de nombreuses études.

Maladies alcooliques du foie

Dans le cadre des maladies du foie induites par l'alcool, la phosphatidylcholine à un rôle important à jouer.

Comme vu dans la partie problématique, un abus d'alcool fait apparaître des métabolites qui sont dangereux pour le foie et qui vont mener à une stéatose à cause de leur action sur les cellules et le cycle de régulation du cholestérol. Des études ont été menées sur l'effet de la phosphatidylcholine sur un foie atteint de stéatose alcoolique.

Dans une première étude sur une quarantaine de patients souffrant de stéatose alcoolique, une prise de 1800mg de phospholipides par jour a permis une réduction significative des AST et ALT

Une étude récente sur la même problématique montre que après 3 mois de traitement avec de la phosphatidylcholine, les AST et ALT baissent de 28% et 30% respectivement, mais l'effet est encore plus visible sur les gamma-GT: jusqu'à -60% !*

*Etude: Turecky, L, V Kupcova. 2003. “Plasma Lipid Parameters in Patients with Alcoholic Fatty Liver after Treatment with Essential Phospholipids.” Bratislavské Lekárske Listy 104 (7-8) (January): 227–31.

Médicaments

Lorsqu’on prend un médicament, celui-ci est absorbé, passe par le sang et doit ensuite être excrété. Le foie est l'organe qui prend en compte la majorité des réactions pour éliminer ces produits du corps. Seulement ces produits eux-mêmes peuvent avoir un effet sur le foie et mener à une inflammation et à la mort des cellules, donc augmentation des transaminases. La phosphatidylcholine agit aussi dans ces cas-là.

Certains médicaments sont typiquement lourds pour le foie, par exemple les médicaments anti-tuberculose et les thérapies anti-VIH. Les résultats de l'étude ci-dessous montrent que même en continuant leur traitement anti-VIH, les AST s'améliorent et le foie va mieux!

*Etude: Otegbayo J, Livolin ameliorates elevations in alanine transaminase in HIV infected patients commencing highly active antiretroviral therapy. Afr J Med Med Sci. 2012;41(4):417–22.

Nourriture grasse

Les deux grands coupable d'une alimentations trop riches (sucres et graisses) vont augmenter les taux de triglycérides et cholestérol dans le sang, ce qui va faire que le foie se retrouve débordé et stocke de la graisse, comme un filtre qui s'encrasse. Le foie développe une stéatose. Cette première situation est inquiétante, car elle peut dégénérer dans des phénomènes plus graves comme la cirrhose (voir problématique).

Les résultats de l'étude ci-dessous montrent l'effet de la phosphatidylcholine aussi dans ce cas-là. Les patients qui avaient pris 1800mg de phosphatidylcholine ont vu leurs taux de AST et ALT chuter de 52% et 49% respectivement!

Produits toxiques

Quand le corps rentre en contact avec des produits toxiques, le foie qui filtre le sang va rentrer en contact avec ceux-ci aussi. Ces produits toxiques peuvent être par exemple des métaux lourds (plomb, arsenic, mercure) ou des pesticides. Ils vont attaquer le foie par l'intermédiaire des radicaux libres et provoquer la mort des cellules.

Dans une étude l'efficacité de la phosphatidylcholine a été testée sur des patients avec une stéatose induite par des toxiques industriels (à cause d'une exposition prolongée à certaines peintures toxiques). Ici ce ne sont pas les enzymes qui ont été mesuré mais la taille du foie et l'infiltration graisseuse, qui sont deux symptômes de la stéatose.

On voit que après 90 jours la taille du foie diminue grâce à la phosphatidylcholine et que l'infiltration graisseuse baisse de façon spectaculaire.

*Holoman J & al. Positive effects of essential phospholipids and improvement of life style in patients with toxic liver injury. Bratisl Lek Listy 1998;99:75-81.

Hépatite

L'hépatite est une inflammation du foie suite à un virus. Celle-ci peut être aiguë ou chronique. Il y a plusieurs virus qui peuvent causer une hépatite et la gravité de la maladie dépend du type de virus. Celui-ci rentre dans la cellule pour se reproduire, et en emploie les ressources. En faisant ça il va endommager, voire détruire des cellules. La phosphatidylcholine peut aider les cellules affaiblies, elle ne va pas tuer le virus (c'est ce que font des médicaments comme l'interféron), mais va permettre de diminuer les symptômes associés à la présence du virus.

Dans une étude, 176 personnes souffrant d'hépatite B ou C chronique reçurent de l'interféron alpha (traitement de base pour certaines hépatites), et après 24 semaines de ce traitement, 1800 mg de phosphatidylcholine par jour pendant 24 semaines. Les patients sous phosphatidylcholine allaient significativement mieux et avait une meilleure réaction à l'interféron: 41% des patients sous phosphatidylcholine avaient un taux de réponse prolongé contre 15% du groupe de contrôle.

* Niederau, C, G Strohmeyer, T Heintges, K Peter, and E Göpfert. 1998. “Polyunsaturated Phosphatidyl-Choline and Interferon Alpha for Treatment of Chronic Hepatitis B and C: A Multi-Center, Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial. Leich Study Group.” Hepato-Gastroenterology 45 (21) (January 6): 797–804.