laboratoire Vital Santé

Pourquoi Veinavital ?

Comme nous l’avons vu au chapitre « problématique », la stase veineuse quelle que soit son origine est à la base de toute la symptomatologie de l’insuffisance veineuse chronique. Il convient donc de lutter contre cet ennemi numéro 1 que constitue cette stase par tous les moyens dont nous disposons. 

 

 

Parmi l’arsenal thérapeutique, les plantes ont un impact reconnu depuis la nuit des temps et plus récemment démontré contre ce problème majeur de santé. Ainsi, l’équipe médicale du laboratoire Vital Santé a mis au point une formule performante constituée de ruscus, vigne rouge, marron d’inde, hamamélis et de vitamine C dont le but est de maîtriser les effets négatifs de cette stase via les différentes vertus des végétaux qui s’offrent à nous de manière simple et efficace.

 

 

En plus de la vitamine C qui contribue à la formation de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, elle est composée  des plantes suivantes :

Le Ruscus

Le ruscus ou petit houx ou fragon qui est une plante très utilisée dès l’antiquité pour lutter contre les veines dilatées et enflammées (varices et hémorroïdes) et les règles douloureuses. Connue en Angleterre au 18ème siècle sous le nom d’herbe du boucher car ils l’utilisaient pour balayer leurs billots mais aussi car ils avaient remarqué que sa présence limitait la prolifération des bactéries, on perd ensuite sa trace jusqu’en 1950 lorsque deux français isolent la ruscogénine et la néoruscogénine, deux substances vasoconstrictrices très puissantes (resserrent le diamètre des veines) et protectrices des parois des petits vaisseaux. 


Nous l’avons associée à la vitamine C qui a également la propriété des renforcer et de protéger la paroi des vaisseaux. Le fragon possède aussi des propriétés diurétiques connues depuis l’antiquité expliquant son efficacité sur la rétention d’eau et l’œdème. Entre 1986 et 2007 plus de 30 essais thérapeutiques ont démontré l’efficacité du fragon épineux dans l’insuffisance veineuse, les hémorroïdes, les règles douloureuses et l’œdème.

La vigne rouge

La vigne rouge contient dans ses feuilles des substances actives (polyphénols, flavonoïdes et anthocyanosides).  Elles ont un effet vasculo-protecteur. L’usage de la vigne rouge est communément admis et son effet sur les jambes lourdes et les douleurs menstruelles est prouvé par plusieurs essais cliniques. 


La France a été pionnière dans la recherche sur les effets de la vigne rouge et le pepin de raisin , notamment en raison de la fabrication de vin ce qui donnait une quantité importante de matières premières aux chercheurs. Les flavonoïdes ont entre autres des propriétés antioxydantes qui protègent la paroi des microvaisseaux. 


Certaines études ont même démontré que la feuille de vigne avait un effet contribuant à ralentir la progression de la maladie veineuse chronique.

L’hamamélis

L’hamamélis doit son nom à sa ressemblance avec le pommier ; en grec ancien, hamamelis signifie « ressemble au pommier ».Initialement connu des amérindiens (arbuste de l’est du Canada et des États Unis), il semblerait qu’il ait été utilisé par les hommes de Christophe Collomb. 


Ils l’ont rapidement adoptée pour lutter contre les inflammations veineuses et les hémorroïdes. Introduite en Europe au 18ème siècle, elle tombe dans l’oubli jusque dans les années 1920 où elle fut très utilisée par les barbiers pour lutter contre les saignements liés au rasage. Il fut également rapporté que quelques riches et élégantes américaines l’appréciaient pour lutter contre la couperose. 


Plusieurs essais cliniques notamment dans les années 1990 ont conduit l’OMS à reconnaitre ses bienfaits dans le soulagement des douleurs d’origine veineuse.

Le marron d’Inde

Le marron d’Inde est riche en aescine et aesculoside qui protègent et stimule en les tonifiant la paroi des veines et des capillaires, ce qui explique son impact sur l’œdème et l’inflammation des parois démontré dans plusieurs études ces 30 dernières années notamment une réalisée sur plus de 10000 patients. 


Originaire des Balkans mais surtout d’Asie, c’est dit on Marco Polo qui le rapporta de ses voyages à l’aube du 14ème siècle ; Il fut ensuite très apprécié des vénitiennes puis dans toute l’Europe pour la prise en charge des règles douloureuses et des hémorroïdes. 


L’OMS reconnait son efficacité dans le soulagement des symptômes d’origine veineuse.

laboratoire e-sciences

Veinavital, une formulation unique

La particularité de VEINAVITAL par rapport aux autres compléments alimentaires à visée veineuse est sa concentration importante en ruscus particulièrement efficace dans le renforcement du tonus de la paroi veineuse (singulièrement des microvaisseaux) associé aux autres composants eux aussi fortement dosés et qui ont des effets également bénéfiques sur la paroi des veines.

 

De plus cette association de quatre plantes permet d’agir au niveau des récepteurs à la douleur des cellules des parois veineuses de différentes manières ce qui renforce son impact sur les symptômes, en particulier les lourdeurs de jambes. Cette association s’est aussi révélée très efficace chez les patientes décrivant des périodes de règles douloureuses ou souffrant d’endométriose, des hémorroïdes et une rétention hydrique.

À partir de 11,90€